aebi-hus – Schweizerische Stiftung für Suchthilfe

fond

fond

Créée en 1974, aebi-hus a été l’une des premières institutions de Suisse à proposer un traitement des addictions en milieu résidentiel. Au cours de ses 30 ans d’existence, elle n’a cessé de faire évoluer son approche et de s’adapter à l’évolution des conditions sociales. Des modifications dans la politique de financement depuis les années 1990 et un élargissement de l’éventail d’offres avec des durées de thérapie plus courtes ainsi que les programmes de distribution de méthadone et d’héroïne ont entraîné la fermeture de plusieurs institutions établies.

Le centre aebi-hus a fermé ses portes fin 2004 pour des raisons économiques. Le conseil de fondation a vendu les biens immobiliers de Leubringen et a modifié le but de la fondation.

Depuis 2010, le but doit correspondre aux besoins actuels et être proche de l’univers des personnes atteintes d’addiction ou risquant de l’être. La fondation aebi-hus a renoncé depuis lors à diriger sa propre institution et joue le rôle de jonction entre la prévention des addictions et la formation continue afin de développer et de promouvoir des approches innovantes.

 

Bref historique

1974 Ouverture du centre de réinsertion dans l’ancienne maison cantonale de redressement pour filles Aebiheim à Brüttelen (BE), sous la responsabilité de l’association «Kantonalbernische Verein für kirchliche Liebestätigkeit» (aujourd’hui fondation «Kirchliche Liebestätigkeit im Kanton Bern KLT»).
1977 Ouverture d’un second établissement dans la Maison Blanche à Leubringen (BE) dans une ancienne clinique pédiatrique
1979 Regroupement des centres à Leubringen
1981 Création de la fondation «Drogenhilfe aebi-hus/Maison Blanche» par l’association «Verein für kirchliche Liebestätigkeit» et l’association Maison Blanche (aujourd’hui fondation Maison Blanche)
2004 Fermeture de l’institution aebi-hus/Maison Blanche après 30 ans de prévention des addictions en milieu résidentiel et plus de 1300 clients et clientes
2005–2009 Rénovation de la fondation, vente des biens immobiliers. La fondation définit un nouveau but tourné vers l’avenir
2010 Changement de nom et modification des statuts: «aebi-hus – Schweizerische Stiftung für Suchthilfe» soutient des actions de prévention des addictions auprès des jeunes et des familles ayant des enfants en âge préscolaire. Le Groupe d’experts Formation Dépendance (GFD) élabore le concept opérationnel et exécute le premier mandat dans le cadre du nouveau but de la fondation.
2011 La première Académie des pairs de Suisse est organisée à l’initiative de la fondation aebi-hus. La première antenne de Femmes-TISCHE de Suisse romande ouvre à Genève avec le soutien d’aebi-hus.
2012
La fondation aebi-hus devient partenaire du programme national «Jeunes et médias» et met en œuvre ses propres projets de théâtre pour jeunes. La deuxième antenne de Femmes-TISCHE de Suisse romande ouvre ses portes à Yverdon-les-Bains. Un petit réseau de Suisse romande est ainsi constitué, avec Genève et l’antenne bilingue de Biel/Bienne.
2014 La deuxième Académie des pairs a lieu, renforçant la priorité accordée à l’approche d’éducation par les pairs.
depuis 2015 La fondation aebi-hus collabore avec la fondation Réseau Contact pour la mise en œuvre opérationnelle et mène à bien les projets en cours.